Des pièges à lutin au Pavillon St-Nom-de-Marie
Création d’un bateau avec des objets recyclés

NouvellesDesCommissaires

Protocole des communications Page 1

La reussite pour tousActivités littériatie

  Rôle CS  

Rôle Élus 

 

TÉO

 

 

 

 

 

 

sumos robotisesLes membres de deux équipes observent l’affrontement de leurs robots : Kathia Lyrette-Trépanier et Mallorie Coté-Denis (équipe Bouboum), ainsi que Samuel Gorley et Mikaël Carpentier (équipe Reaper).

Notre-Dame-duDésert
Combat de lutteurs sumos robotisés

MANIWAKI, LE 5 DÉCEMBRE 2014 – Le 3 décembre dernier, à la cantine du centre Notre-Dame-du-Désert, de Maniwaki, a eu lieu une compétition peu ordinaire, mettant aux prises des lutteurs sumo robotisés.

Ces machines ont été construites par les élèves du cours de robotique offert au CNDD pour une deuxième année. Sous la supervision de l’enseignant
Sinaseli Tshibwabwa, les élèves ont appris le montage et la programmation des robots, avec l’aide de deux intervenants, soit Richard Painchaud, conseiller
pédagogique régional en informatique, et Gilles Coulombe, conseiller pédagogique en mathématiques et sciences pour la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais.

Les dix participants à la compétition étaient regroupés en cinq équipes de deux personnes. Voici leurs noms :

  • L’équipe Boumboum (Kathia Lyrette-Trepanier et Mallorie Coté-Denis)
  • L’équipe Reaper (Mikaël Carpentier et Samuel Gorley)
  • L’équipe Destroy (Émilie Lafontaine et Christian Odjick)
  • L’équipe Gorilla (Niko Cousineau et Karine d’Anjou)
  • L’équipe Gus (Vanessa Martel et Alexe McDonald-Lacroix)

Chaque robot était constitué d’un bloc principal électronique sur lequel étaient montés des moteurs pouvant actionner des roues et des capteurs tactiles,
lumineux et sonores. Chaque équipe a fait elle-même le montage de son robot et a procédé aux différentes programmations suivant le protocole développé par
Richard Painchaud et Gilles Coulombe. La programmation faisait appel aux notions de mathématique et de physique.

La compétition du 3 décembre a permis de conclure le cours par une démonstration pratique du savoir-faire des élèves. Le but de la compétition était
simple : chaque robot devait repousser son adversaire hors d’un cercle noir tracé sur un tapis approprié. Les robots n’étaient pas opérés à distance, par radio,
mais fonctionnaient par eux-mêmes, grâce à toute la programmation faite par chaque équipe et enregistrée dans le bloc électronique principal. Les élèves les
mettaient en marche en actionnant un bouton et la machine s’activait et se déplaçait automatiquement.

Les robots étaient équipés de capteurs lumineux et ils s’en servaient pour lire la surface où ils se trouvaient. Tant qu’ils étaient au-dessus d’une surface
noire, ils ‘savaient’ qu’ils étaient en sécurité. Ils étaient aussi équipés de capteurs tactiles. Quand un capteur tactile d’un robot touchait un autre robot, il demandait
au robot de faire marche arrière ou de se retourner pour s’éloigner de l’adversaire. L’objectif de chaque robot sumo était de repousser son adversaire
hors de la zone noire et de remporter ainsi la partie. L’équipe Destroy (Émilie Lafontaine et Christian Odjick) a remporté la victoire et a gagné le premier prix
offert par les intervenants.

-30-

 

Source :
Charles Millar
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Régisseur aux services administratifs et des communications
Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais
331, rue du Couvent
Maniwaki (Québec) J9E 1H5
1-819-449-7866, poste 16239
1-888-831-9606, poste 16239

 
*

Commission scolaire
des Hauts-Bois-de-l'Outaouais

331, rue du Couvent

Maniwaki (Québec) J9E 1H5

Téléphone : 819-449-7866

Sans frais : 888 831-9606

Télécopieur : 819 449-2636

Courriel : info@cshbo.qc.ca

Copyright © Tous droits réservés CSHBO

Activé par Sogercom.com