Les services pédagogiques

Les pistes d’actions énoncées dans ce document s’articulent autour de six orientations qui définissent les rôles et fonctions du service des ressources éducatives à la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais.

1 - LEADERSHIP D’ORIENTATION, D’INSPIRATION ET DE COMPÉTENCE

Le leadership pédagogique dans un établissement revient à la direction de cet établissement. Il appartient cependant à la direction du service des ressources éducatives, soutenue en cela par la direction générale, d’exercer pour l’ensemble du réseau des écoles de la commission scolaire un leadership d’orientation, d’inspiration et de compétence sur le plan pédagogique. Ce dynamisme des services éducatifs s’inspire et se nourrit du partenariat impulsé par les plans régional et national.

2 - PLANIFICATION, RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

Il revient aux services éducatifs et à son équipe de participer et soutenir la planification des étapes de réalisation des changements induits par le Renouveau pédagogique.

L’équipe du service des ressources éducatives joue un rôle qui consiste à veiller à ce que les conclusions probantes de la recherche en éducation exercent une incidence décisive sur l’évolution de l’école et de la classe. Le soutien dynamique du développement pédagogique dans les écoles fait partie de sa fonction essentielle.

3 - ANIMATION, CONSEIL, SOUTIEN

L’équipe du service des ressources éducatives constitue une source de connaissances et d’expertises pédagogiques, avec un effet d’entraînement pour l’ensemble des enseignants. Les membres de cette équipe (directions adjointes des établissements) sont des généralistes de la pédagogie, en conservant une responsabilité particulière dans un domaine d’apprentissage. Ils ont une cible importante de travail : le soutien direct au leadership des directions d’établissement. Ils sont affectés aux établissements mais ont une responsabilité vis-à-vis de la commission scolaire dans un domaine d’apprentissage précis ou un dossier particulier.

4 - PARTENARIAT, CONCERTATION ET COORDINATION

Le service des ressources éducatives constitue la plaque tournante du réseau de partenariat entre les différents groupements :

Le service des ressources éducatives inspire et dynamise ce réseau de relations et l’amène à fonctionner en synergie harmonieuse dans le but de faire émerger un projet d’éducation propre à notre commission scolaire.

5 - RÉGULATION, REDISTRIBUTION, GESTION DE SERVICES COMMUNS

L’autonomie accordée aux établissements et la logique du mouvement de décentralisation appellent un mécanisme de régulation sur les plans national, régional et local. Le service des ressources éducatives contribue à la répartition équitable des ressources disponibles entre les établissements : l’enseignement, services professionnels, services complémentaires, services de l’information et de la communication.

6 - ÉVALUATION ET CONTRÔLE

Une autonomie accrue pour l’école comporte son corollaire de responsabilité, d’imputabilité, de reddition de comptes. L’évaluation est un exercice lié à la trajectoire du progrès continu de l’établissement. Le service des ressources éducatives contribue sans complexe au mandat général de contrôle de qualité de l’enseignement que la Loi sur l’instruction publique donne expressément à la commission scolaire.

 

ACTION 1

ASSURER AUX ÉTABLISSEMENTS UN RÉSEAU DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT
PÉDAGOGIQUE ET À L’IMPLANTATION PROGRESSIVE DE LA RÉFORME


Rejoindre le personnel à la grandeur du territoire de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais représente un défi de taille.

La volonté du service des ressources éducatives est de mettre en place des moyens concrets qui contribuent à développer un réseau efficace d’informations et de formations. Pour ce faire, différents groupes de travail existent :

Le comité de coordination pédagogique

Les membres du comité de coordination pédagogique constituent un soutien de proximité dans chacun des établissements. Ils sont des généralistes de la pédagogie tout en conservant une responsabilité particulière dans un domaine d’apprentissage. Ils participent aux rencontres régionales et provinciales. Ils diffusent l’information dans leur établissement d’appartenance. Ils se créent un réseau d’entraide afin de se supporter mutuellement dans leur domaine respectif.

Le mandat des membres du comité de coordination pédagogique s’inscrit à l’intérieur d’une approche – service qui confère à ces personnes :

La table des services éducatifs

L’émergence d’une identité propre à chaque école n’exclut pas la définition de certains cadres à l’intérieur desquels l’autonomie locale peut se construire. Ce processus nécessite une concertation des différents acteurs du milieu.

La table des services éducatifs est constituée des membres du comité de coordination pédagogique, des directions d’établissements et leurs adjointes et adjoints, auxquels s’ajoutent les responsables de dossiers pédagogiques dans les écoles. La direction du service des ressources éducatives anime ce groupe de travail auquel s’ajoute la direction générale.

Les rencontres de la Table des services éducatifs ont lieu au besoin. Les thématiques abordées permettent des débats de fond sur certains sujets d’ordre pédagogique. Elle peut aller jusqu’à proposer des orientations au comité consultatif de gestion, par exemple sur :

La Table des services éducatifs:

Selon l’ordre d’enseignement, chacune de ces trois tables des services éducatifs regroupe la direction de l’établissement, les adjointes et adjoints ainsi que les conseillères et conseillers responsables de dossiers pédagogiques.

La direction du service des ressources éducatives anime la Table d’ordre primaire et la Table d’ordre secondaire.

La direction générale anime la Table de la formation générale adulte et formation professionnelle.

Ce regroupement par ordre d’enseignement est le témoin dynamique du soutien au leadership pédagogique des directions d’écoles.

Les principales pistes de travail de chacune de ces tables des services éducatifs sont :

la formation et l’information nécessaire à l’implantation et au suivi du renouveau pédagogique;
la mise en commun de projets de développement à caractère pédagogique;
des échanges sur les pratiques (organisation pédagogique, l’utilisation des nouvelles technologies, etc.)

 

ACTION 2

SUPPORTER LES ÉTABLISSEMENTS DANS LA GESTION DES PROBLÉMATIQUES RELIÉES À LA CLIENTÈLE SCOLAIRE EN DIFFICULTÉ D’ADAPTATION ET D’APPRENTISSAGE.

 

L’orientation fondamentale de la politique nationale de l’adaptation scolaire est d’aider l’élève handicapé ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage à réussir sur les plans de l’instruction, de la socialisation et de la qualification.

A cette fin, il faudra accepter que cette réussite éducative puisse se traduire différemment selon les capacités et les besoins des élèves.

Coordination du dossier de l’adaptation scolaire

En cohérence avec les voies d’action énoncées au niveau national et inscrites à notre politique locale, le service en adaptation scolaire privilégie les orientations suivantes :

La coordination du dossier en question est assumée par la direction du service des ressources éducatives.

Le comité des services éducatifs complémentaires.

Des représentants de chaque établissement (enseignantes et enseignants), orthopédagogues, orthophoniste, psychologues, techniciens(nes) en éducation spécialisée, responsables des dossiers SASEC et approche orientante de la commission scolaire constituent le comité des services éducatifs complémentaires.

Le rôle des membres du comité contribue avant tout à faciliter les communications entre les écoles et la commission scolaire sur ce dossier. Leur mandat consiste à :

 

ACTION 3

ARRIMER NOS ACTIONS AU DYNAMISME NOURRI DE L’ÉLAN DE PARTENARIAT IMPULSÉ SUR LES PLANS RÉGIONAL ET NATIONALE

Le comité régional de coordination pédagogique

La direction du service des ressources éducatives est partie prenante du CRCP (comité régional de coordination pédagogique) qui est un comité aviseur et mobilisateur pour les actions où le C.R.C.P. est particulièrement interpellé :

Dans le plan d’action régional 2000-2005 (Table Éducation-Outaouais)

Dans les actions régionales priorisées à partir du plan de réussite consolidé des commissions scolaires de la région de l’Outaouais.

 

ACTION 4

LES PLANS DE RÉUSSITE

Les écoles primaires de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais affichent une proportion d’élèves en retard en 2 e, 4 e et 6 e année plus élevée que dans un milieu économique semblable au nôtre et nettement plus élevée que dans l’ensemble du Québec.

Au secondaire, on observe un taux de diplomation insuffisant.

Le ministère de l’Éducation exige que chaque établissement élabore un plan de réussite qui prévoit des indicateurs témoins de la progression de chacune des écoles par rapport aux objectifs qu’ils se sont donnés.

Le service des ressources éducatives :

 

ACTION 5

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES

Clientèle scolaire

Le service des ressources éducatives :

 

Régime pédagogique et programmes d’études

La direction du service des ressources éducatives :

s’assure de l’application du régime pédagogique;
reçoit et traite les demandes d’exemption de l’application d’une disposition du régime pédagogique;
s’assure de l’application du programme d’études;
établit les règles pour le passage de l’enseignement primaire à l’enseignement secondaire et celles pour le passage du premier au second cycle du secondaire, sous réserve de celles qui sont prescrites au régime pédagogique.

 

Comités prescrits par la loi et par les conventions collectives

La direction du service des ressources éducatives participe aux rencontres des comités suivants :

 

ACTION 6

INFORMATION ET COMMUNICATION

Le service des ressources éducatives contribue à améliorer le réseau de communication entre les établissements du territoire.

Centre de documentation

Le service met à la disposition du personnel un centre de documentation organisé à la commission scolaire;

Le service s’assure de la mise à jour continue de l’outil de diffusion du contenu du centre de documentation.

Courrier électronique et Intranet

Un réseau de communication par courrier électronique et l’exploitation du site intranet du service sont fortement encouragés par le service des ressources éducatives.

CONCLUSION

À la suite des modifications apportées à la Loi sur l’instruction publique, l’école affiche maintenant une liberté et une autonomie nouvelle. Le service des ressources éducatives s’est ajusté selon les exigences d’un nouveau paradigme. Le mode d’intervention des services éducatifs doit maintenant s’inspirer largement des valeurs de partenariat, de concertation, de coopération, de leadership partagé et d’actions multilatérales.

Le service des ressources éducatives, dans ce nouveau contexte, va s’employer à poser les assises d’un travail en réseau dans le but de soutenir les établissements en fonction de leurs besoins respectifs dans une perspective de communauté apprenante et d’une vision commune de développement d’une éducation rentable et efficace à la commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais.

Les pistes d’actions énoncées dans les pages précédentes sont donc empreintes d’une volonté d’instaurer une véritable culture d’apprentissage dans l’organisation et de faire émerger une authentique communauté éducative.

 

Imprimer