NouvellesDesCommissaires

Protocole des communications Page 1

La reussite pour tousActivités littériatie

  Rôle CS  

Rôle Élus 

 

TÉO

 

 

 

 

 

 

Établissement Primaire Pontiac devient Établissement des Petits-Ponts

 

Maniwaki, le 1er juin 2017. – Le dévoilement officiel du nouveau nom Établissement des Petits-Ponts a eu lieu le mercredi 31 mai 2017 à l’école primaire Poupore de Fort-Coulonge.

Les membres du conseil d’établissement ainsi que la direction de l’école se sont assurés de la démarche du changement de nom Une consultation sous forme de concours a été lancée au début du mois d’avril 2017 parmi les élèves et leur famille. Cette démarche a été approuvée par le membres du conseil d’établissement.

Un comité de sélection formé de la direction d’établissement, M. Denis Rossignol, la direction adjointe, M. Stéphane Bouchard, l’orthopédagogue de l’établissement, Mme Anne-Marie Belleau, et d’une enseignante au préscolaire de l’école St-Pierre, Mme Sophie Roy, ont procédé aux choix du nouveau nom de l’établissement à partir des propositions reçues.

Après délibération, le nom Établissement des Petits-Ponts (ÉPP) a été retenu. Voici les raisons qui motivent le choix de ce nom :

« Pont : ce qui permet de franchir un obstacle, de faire communiquer. » (Dictionnaire Robert)

  • Historiquement, les francophones du Pontiac ont dû se battre continuellement pour avoir accès à l’enseignement en français et conserver leurs racines culturelles. Ils peuvent aujourd’hui compter sur 6 écoles primaires francophones pour traverser cet obstacle. Et tout comme les ponts doivent pouvoir supporter des masses, les écoles de l’ÉPP offrent à la masse d’enfants du territoire la possibilité d’être scolarisés chez eux.
  • Les ponts (au sens propre!) font partie du paysage quotidien des Pontissois. Plusieurs élèves doivent eux-mêmes en traverser un pour se rendre à l’école! Qui ne connaît pas le pont entre Bryson et l’Ile-du-Grand-Calumet, ou le célèbre Pont Marchand à Fort-Coulonge, ou les ponts de glace l’hiver? Sans parler des innombrables ponceaux qu’on finit par ne plus voir, faute d’habitude! Dans les hauts bois, il faut des ponts!
  • Selon des études, l’enseignement peut avoir une influence importante sur le fonctionnement et le développement du cerveau. L’école primaire constitue donc un ‘pont’ capital pour les familles de milieu dit défavorisé.

« La vie est un pont : traversez-la, mais n’y faites pas votre demeure. » (Ste Catherine de Sienne)

      Ne pourrait-on pas dire de même de l’école? Ainsi, l’école primaire fait le pont entre le préscolaire et le secondaire. Et bien qu’on n’y reste que quelques années, du parcours scolaire c’est peut-être l’étape qui reste la mieux gravée dans la mémoire… d’où l’importance qu’elle puisse tendre déjà vers la finalité ultime. ‘Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts’. (Isaac Newton)

Et puis… on est dans le PONTiac !!!

Au moment de sélectionner le nouveau nom, le comité n’avait aucun renseignement sur les personnes qui ont participé au concours. Une fois le nom choisi, les membres du comité ont retenu le nom proposé par Mme Nadine Thompson, tante de la jeune Serenity Labombart qui fréquente l’école l’Envolée. Par le fait même, lors de la fusion de la Commission scolaire de Pontiac et la Commission scolaire de la Haute-Gatineau, un concours avait été lancé pour trouver un nouveau nom à la commission scolaire et c’est Mme Thompson qui avait trouvé le nom de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais ainsi que son logo.

Également, deux prix de participation ont été remis à Alexis Fortin-Chaput, élève à l’école Notre-Dame-du Sacré-Cœur, et Annabelle Lamontagne, élève à l’école l’Envolée.

Les membres du conseil d’établissement, l’équipe de direction, le personnel et les élèves sont très heureux de ce nouveau nom. Il est à l’image de notre établissement.

Un concours sera lancé à l’automne prochain, parmi les élèves et leur famille, pour le nouveau de l’Établissement des Petits-Ponts.

 

2017 06 01 Petits Ponts slide

Dans l’ordre : Denis Rossignol, directeur, Mme France Lavoie, enseignante, Mme Sophie Roy, enseignante,
Marc-André Bouliane, enseignant, Stéphane Bouchard, directeur adjoint, Stéphane Rondeau, directeur général adjointe
de la CSHBO, Denise Miron-Marion, commissaire, Jacques Masseau, commissaire, Emilie Thompson, membre du conseil d’établissement, Nadine Thompson, gagnante et Serenity Labombart, élève

 

-30-

 

Source :
Monia Lirette
Régisseuse aux communications
Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais
331, rue du Couvent
Maniwaki (Québec) J9E 1H5
819 449-7866, poste 16239

 

 
*

Commission scolaire
des Hauts-Bois-de-l'Outaouais

331, rue du Couvent

Maniwaki (Québec) J9E 1H5

Téléphone : 819-449-7866

Sans frais : 888 831-9606

Télécopieur : 819 449-2636

Courriel : info@cshbo.qc.ca

Copyright © Tous droits réservés CSHBO

Activé par Sogercom.com